COLDWORLD – Autumn
(Cold Dimensions)

coldworld-autumn

De toute évidence, j’ai failli à la tâche. Comment ai-je pu raté cette sortie en juillet dernier? Mystère le plus complet…

Tout comme le dernier cru du cellier, ColdWorld est le projet d’un seul musicien. Et l’Allemand Georg Börner possède, sans l’ombre d’un doute, un solide bagage musical. Je ne connais pas son parcours, mais je soupçonne ce dernier d’avoir pu jouir d’une formation classique, ou de s’être intéressé au langage de cette musique dite savante.

Toujours est-il que G.B. joue de tous les instruments en passant des guitares au violon, tout en se chargeant des claviers et de la programmation sur cet envoûtant disque empreint de mélancolie. Atmosphérique, cet opus de black métal dépressif comporte des phrases musicales qui prennent directement aux tripes. De l’émotion à l’état pur, on en retrouve tout un lot sur Autumn.

Et si je parlais plus tôt de musique classique, c’est qu’on détecte ça et là des techniques d’écriture propres à l’époque baroque (la marche d’harmonie avec mouvement chromatique sur Autumn Shades fait penser à Bach, Vivaldi et leurs contemporains), ou encore des références stylistiques telle la somptueuse instrumentale The Wind and The Leaves qui évoque la période de la Renaissance.

Affirmant son respect pour des groupes tels que Katatonia, Shining et Sigur Ros, je dirais que les amateurs de post black-metal y trouveront aussi leur compte. Mélodique, senti et poignant, Autumn est un disque d’une grande beauté que vous pouvez entendre dans son intégralité juste ci-dessous. L’album est offert en CD sur vinyle.


Le Cellier met en valeur des découvertes du métal pour étancher la soif des plus curieux. Il s’agit notamment d’enregistrements dignes de mention qui étaient passés sous mon radar.

666

Vous pouvez également découvrir mes écoutes métalliques partagées sur instagram, en recherchant le mot-clic #metalcoolique.