Loading...
Musique

Top 30 de 1991 selon Decibel

decibel-yearbook1991

Dans le numéro 137 de sa publication mensuelle, l’excellent magazine Decibel consacre une grande partie de son contenu à l’année 1991 (parce que cela fait déjà 25 ans, t’sais!) et dresse notamment son top 30 des meilleurs albums parus à ce moment-là.

J’ai évidemment été interpellé par la thématique abordée, d’autant plus que l’année 1991 se situe en plein coeur de ma période adolescente. Carburant (trop) facilement à la nostalgie, il ne m’en fallait guère plus pour replonger à cette époque où mon intérêt pour le métal allait définir une partie, somme toute importante, de mon identité.

Bien que j’approuve une majorité des titres retenus par l’équipe de rédaction du Decibel, j’avais envie d’ajouter mon grain de sel. D’abord, on parle de L7, Tad, The Jesus Lizard, Soundgarden et Swans, mais pas un traitre mot sur Nirvana et leur mythique Nevermind? WTFF? Ensuite, je tiens à préciser qu’il y a 3 ou 4 enregistrements que je n’ai jamais entendu. Quelques-uns d’entre eux m’avaient jadis laissé indifférents, tandis que j’en ai découvert d’autres sur le tard… Peut-être aurais-je été plus enthousiaste vis-à-vis un ou deux nommés si je les avais entendu en 1991. Qui sait. Néanmoins, tout en sachant pertinemment que les palmarès ne font jamais l’unanimité et que cet exercice – perçu comme une pratique d’une futilité consternante pour certains – relève de la subjectivité, je me permets d’élargir la sélection avec quelques délaissés, parmi lesquels certains auraient dû obtenir mention au sein du palmarès.

\m/ (> <) \m/

AnacrusisManic Impressions
manic-impressions

La qualité de production assez moche est probablement ce qui a joué en défaveur de cet album, autrement très solide. Du thrash sophistiqué qui changeait un peu de ce qui se faisait généralement chez nos voisins du sud. Et puis, la reprise de I Love The World du groupe New Model Army a joué en boucle sur une cassette où j’avais enregistré une émission du Bourreau Métallique quelques années plus tard.

CancerDeath Shall Rise

death-shall-rise

Death Shall Rise ne brille peut-être pas par son originalité, mais il demeure efficace. La présence de James Murphy au lead guitar justifie à elle seule la mention de ce second album de Cancer.

ConvulseWorld Without God

world-without-god

Un incontournable du death métal en provenance de Finlande. D’ailleurs, j’y reviendrai plus en détails dans ma série consacrée aux essentiels du death métal old school.

CoronerMental Vortex

mental-vortex

Ayant comme constante la qualité, le groupe Suisse Coroner livrait sur cet avant-dernier enregsitrement en carrière un thrash technique légèrement moins percutant que No More Colors (1989), mais qu’on ne peut cependant reléguer aux oubliettes sous aucun prétexte.

GorgutsConsidered Dead

considered-dead

T’sais, quand un guitariste de la trempe de James Murphy lance un projet musical nommé Disincarnate, question de signifier son appréciation de la pièce Disincarnated tirée de l’album Considered Dead du groupe québécois Gorguts… Ai-je besoin d’en dire plus?

Infectious GroovesThe Plague That Makes Your Booty Move… It’s The Infectious Grooves

the-plague-that-makes-your-booty-move-its-the-infectious-gr

Lorsque Mike Muir, leader de Suicidal Tendencies et son bassiste Robert Trujillo (qui mettait tout son talent en valeur) s’associent au batteur de Jane’s Addiction, ça donne un funk métal qui décape et qui donne envie de bouger à coup sûr. Ce premier album est toujours aussi bon.

MassacraEnjoy The Violence

enjoy-the-violence

La scène métallique française des années 90 n’a peut-être pas été aussi fertile que celle de la Suède, de la Finlande et des États-Unis, mais Massacra a su défendre son death/thrash avec conviction. Particulièrement sur ce solide Enjoy The Violence.

MeshuggahContradictions Collapse

contradictions-collapse

Avant qu’on ne définisse Meshuggah par le style musical «Djent» (terme qui provient d’une onomatopée), le groupe était associé au groove/thrash technique. Bien que j’ai été séduit par le EP None et les albums Destroy Erase Improve et Koloss, je serais tenté d’affirmer avec un certain recul, que Contradictions Collapse est peut-être bien leur meilleur accomplissement à ce jour.

Motörhead1916

1916

Pris dans l’ensemble de la discographie de Motörhead, 1916 ne possède pas l’impact d’un Ace of Spades, Overkill ou Iron Fist. En revanche, il s’agit à mon avis de la parution la plus marquante de la décennie 1990. Ne serait-ce que pour No Voices In The Sky et Ramones.

Mr. BungleMr. Bungle

mr-_bungle_-_mr-_bungle

Surtout bizarre, funky et fou, mais aussi pas mal heavy. Assez pour être considéré ici-même!

OverkillHorrorscope

horrorscope

Bon sang que j’ai écouté cet album d’Overkill. Un de mes préférés du groupe. Ne pas considérer cet album est une terrible erreur.

PestilenceTestimony of The Ancient

testimony-of-the-ancients

Certains arrangements s’avèrent plus étoffés, gracieuseté de passages et interludes «orchestraux», mais essentiellement, Testimony of the Ancient s’inscrit dans une tradition de death métal solidement définie par le groupe Death. Ce troisième album de Pestilence est essentiel.

ProtectorA Shedding of Skin

a-shedding-of-skin

Comment se fait-il que Protector n’ait pas connu de plus grande reconnaissance? Personnellement, je ne soupçonnais même pas l’existence de ce groupe jusqu’à tout récemment. Et pourtant, A Shedding Of Skin brille par une réalisation de haut calibre et des riffs à tout rompre. Il n’est pas trop tard pour rendre justice à ce groupe.

SarcofagoThe Laws Of Scourge

the-laws-of-scourge

Pour une grande majorité, le métal en provenance du Brésil en 1991 ne rimait qu’avec Sepultura. Avec raison! Pourtant, Sarcofago s’en tirait plutôt bien avec son second album studio intitulé The Laws of Scourge. Celui-ci marque une évolution certaine; flagrante en terme d’exécution et de production, mais aussi quant à la direction musicale. The Laws of Scourge s’oriente davantage vers le thrash, contrairement à la tangente black empruntée sur I.N.R.I (1987).

VoivodAngel Rat

angel-rat

Quand je ré-entends Panorama, Clouds In My House, The Prow, Twin Dummy et Golem, j’ai du mal à croire qu’on ait omis de lister cet album dans le top 30. On jase, là!

\m/ (> <) \m/

Partagez-moi vos albums marquants si le coeur vous en dit.