On disait l’intérêt du vinyle frivole et passager, mais les ventes ne cessent de croitre depuis quelques années. Tellement en fait que, ironie du sort, certaines presses ont dû fermées, faute d’incapacité à fournir à la demande.

s-record-player-1224409_1920

Hélas, la montée en popularité du format n’apporte pas que du bon en terme de qualité sonore. Pour répondre à la demande, certains labels ne se soucient pas de mettre en marché des pressages selon les règles de l’art. On se retrouve souvent avec des vinyles dont la version est celle du matriçage numérique, tandis que d’autres font affaires avec des entreprises qui ne maîtrisent pas toujours les techniques de fabrication des 33 tours… La problématique devient laborieuse pour l’audiophile, car il est souvent quasi impossible de savoir de quelle manière ou dans quelles conditions les vinyles sont pressés.

Je pourrais vous parler de ça pendant longtemps, mais je tenais surtout à mettre en valeur quelques parutions et réimpressions vinyles de l’année 2016 qui valent la peine de se retrouver dans votre collection de disques.

WITHERSCAPE – The Northern Sanctuary
(Century Media)

witherscape

Dan Swanö (Edge Of Sanity, Bloodbath, Diabolical Masquerade, Infestdead et j’en passe) n’est pas seulement qu’un musicien et compositeur émérite. Le bonhomme est aussi un excellent technicien du son. Réalisateur, mixeur et bien d’autres titres qui finissent en « eur », Swanö porte une attention tout particulière aux dynamiques. Les audiophiles ne peuvent que le remercier, puisque ce dernier, avec son projet Witherscape, propose une édition vinyle avec un mixage dynamique spécialement conçu pour le format. Inutile de vous dire qu’un plus d’être bon, ça sonne en ta’!

GORELUST – Reign of Lunacy
(Morbid Generation / PRC Music)

gorelust

Si vous n’êtes pas familiers avec ce groupe death metal québécois, je pense que ce vinyle ferait une parfaite entrée en matière. Les gars de Gorelust ce sont payés toute une traite avec cette réédition 33 tours de leur solide Reign Of Lunacy, paru originalement que sur CD en 1995. Sérieusement, j’ai été sur le cul, tellement je ne m’attendais pas à un pressage de si bonne qualité! Il reste peut-être encore des copies chez PRC Music. Garochez-vous là-dessus si vous aimez ce style de death metal!

DEATH – The Sound of Perseverance
(Relapse)

e44429e309335933cc0a8039673f7b2c

Je redoutais un peu ce qu’il allait advenir des rematriçages des disques du légendaire groupe Death. Et même si j’ai eu un coup de malchance avec une première copie de Scream Bloody Gore (remplacée par une copie très correcte), je dois dire que l’édition de The Sound Of Perseverance est très bien foutue. Je vous suggère d’éviter les éditions Picture Disc si vous êtes à la recherche d’une qualité de son optimale, mais j’ai eu le loisir de comparer une version cassette et la version numérique à la récente parution vinyle. Je confirme qu’en terme de rapport qualité/prix, c’est une édition qui peut s’insérer dans votre collection sans gêne.

GHOUL – Dungeon Bastards

TC_Ghoul_DungeonBastards_LP-11 TC_Ghoul_DungeonBastards_LP-4

TC_Ghoul_DungeonBastards_LP-5

En plus d’être un très bon disque, Dungeon Bastards du groupe death/crossover Ghoul propose une version vinyle des plus décentes. Mais si je l’ajoute à cette liste, c’est que la pochette est tellement cool! Non seulement, l’illustration est superbe, mais lorsque qu’on ouvre la jaquette, on obtient une planche de jeu. L’étiquette Tankcrimes a même eu la brillante idée d’adapter son logo en l’honneur des jeux TSR, qui publiaient jadis le jeu de rôle D&D.

SINISTER – Diabolical Summonings
(Cosmic Key Creations)

sinister-testpressing

Avant de féliciter Cosmic Key Creations pour la réédition vinyle de ce disque que j’adore et dont la sonorité est étonnamment réussie, je me dois de réprimander les personnes qui ont laissé passer l’impression de la jaquette avec cette terrible erreur qui vient gâcher l’illustration de Wes Benscoter.

R-626870-1193327983.jpeg ckc005_web

Vous avez remarqué? Ce dédoublement du personnage tout en bas. Calvaire! C’est un impair que je laisse tout de même passer, d’autant plus qu’une copie d’origine (1993) de Diabolical Summonings ne se trouve pas en bas de 135$ sur discogs. Et puis, sérieusement la qualité sonore ici est véritablement au rendez-vous. J’ai mis la main sur la dernière copie du LP noir, mais Cosmic Key vend des test press et vient de rajouter une 3e réimpression de vinyles de couleur bleu électrique. Avis aux intéressés!